Dentiste à Metz - Cabinet dentaire du Dr Jean François MARTIN

10 rue Fabert "Place Saint Jacques" - 57000 Metz - Tél. : 03 87 36 53 11

Endodontie à Metz - Cabinet du Dr Martin

 

La reprise de traitement canalaire

 Dans le cas d’échec d’un traitement orthodontique, il peut-être indiqué de pratiquer une reprise de traitement canalaire. Néanmoins, il arrive aussi que cette option soit trop risquée pour diverses raisons.

Ainsi il est important de bien choisir dans quel cas réaliser une reprise par traitement canalaire afin de maximiser les chances de réussite.

Il est nécessaire pour cela de bien prendre en compte tous les paramètres pouvant influer sur le résultat (Difficulté du retraitement, faisabilité, pronostic de la thérapeutique à court et long terme...). Ceci est généralement réalisé par une étude minutieuse des radiographies du patient.

Le retraitement canalaire se fait en moyenne une année après l’échec du premier traitement endodontique et s’effectue principalement dans deux cas :

  • Constat d’échec endodontique avéré, en présence de tous les critères de faisabilité réunis
  • Constat de traitement insuffisant sans échec clinique

 

 

Infection apicale

 Une infection apicale est une infection située au sommet d’une racine dentaire. Parmi ces infections, on retrouve le kyste qui est une tumeur bénigne comportant une paroi avec un revêtement interne épithélial et un tissu conjonctif externe de soutien. Ces kystes doivent être opérés, en effet, ils peuvent être à l’origine d’abcès, ils sont également susceptibles d’augmenter de volume et d’entraîner des complications. Enfin, dans le cas où vous porteriez une prothèse, il est impératif de ne pas conserver de foyer infectieux.

Les autres infections apicales que l’on peut rencontrer sont par exemple la lésion d’originie endodontique ou encore l’abcès apical aigu.

 

Traitement de kyste par voie canalaire

Le traitement d’un kyste se fait sous anesthésie locale, la gencive est incisée et écartée afin de permettre l’accès au foyer infectieux et à l’extrémité de la racine. On sectionne alors l’extremité en contact avec l’infection et l’on retire le kyste de la cavité pathologique. Enfin, l’orifice du canal de la racine est agrandi puis obturé avec un matériau le rendant étanche. L’os se reformera progressivement par la suite.

 

Article rédigé par le praticien le 02/08/2018

Dentiste à Metz - Cabinet dentaire du Dr Jean François MARTIN - 10 rue Fabert "Place Saint Jacques" - 57000 Metz
Tél. : 03 87 36 53 11

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr